La pollution de l'air est un facteur de stress supplémentaire pour certains écosystèmes

Actu Environnement, le
Par
#Air
La pollution de l'air est un facteur de stress supplémentaire pour certains écosystèmes
Depuis les années 80, les scientifiques se penchent sur l'impact de la pollution atmosphérique sur les écosystèmes. Perte de rendement, dégradation et érosion de la biodiversité font partie des effets, à long terme, que peuvent subir certains milieux sensibles.
Articles qui devraient vous intéresser :

La pollution de l'air, facteur important d'AVC

Le Figaro
La pollution de l'air, facteur important d'AVC
La pollution atmosphérique compte désormais pour une part non négligeable dans l'apparition d'accidents vasculaires cérébraux, révèle une étude.

Les effets du stress transmissibles à la descendance

Le Figaro
Les effets du stress transmissibles à la descendance
Plusieurs équipes de chercheurs ont détecté dans les spermatozoïdes de souris soumises à un stress répété la présence d'ARN non codants qui rendraient leur descendance moins sensible au stress.

8 moyens pour évacuer le stress

L'avenir
8 moyens pour évacuer le stress
Le stress appelle une réaction active. Le Dr Christine Reynaert, spécialisée en médecine psychosomatique donne quelques pistes pour faire baisser plus rapidement les hormones du stress.

Les microplastiques, poisons négligés des écosystèmes marins

Futura Sciences
Les microplastiques, poisons négligés des écosystèmes marins
Les océans foisonnent de microplastiques, et la tendance n’est pas près de s’inverser. Une étude vient pourtant de confirmer ce que de nombreux spécialistes soupçonnent : ce sont des poisons pour les écosystèmes marins. Chez des arénicoles, un transfert de polluants a indéniablement...