Les plantes ralentissent-elles le changement climatique ?

Futura Sciences, le
Par
#Réchauffement climatique #plante #gaz à effet de serre
Les plantes ralentissent-elles le changement climatique ?
En absorbant le CO2, les plantes limitent sa quantité dans l’atmosphère. Cet effet bénéfique pour le changement climatique est bien connu mais il aurait été sous-estimé jusqu'à présent dans les modélisations du cycle du carbone au niveau mondial, selon une nouvelle étude.
Articles qui devraient vous intéresser :

Les plantes ralentissent-elles vraiment le changement climatique ?

Futura Sciences
Les plantes ralentissent-elles vraiment le changement climatique ?
La capacité des forêts à fixer une partie du CO2 atmosphérique est l’une des entrées essentielles des modèles de changement climatique. Mais une étude suggère que cette capacité aurait pu être surévaluée, notamment concernant les forêts subtropicales et tropicales. La faute à des...

Réchauffement : papillons, oiseaux et plantes s'exilent en altitude

Futura Sciences
Réchauffement : papillons, oiseaux et plantes s'exilent en altitude
Faune et flore sont contraintes de s’adapter au changement climatique. Actuellement, on observe une migration de certaines espèces vers les plus hautes latitudes, et d’après une nouvelle étude, en montagne, des communautés grimpent en altitude. Plus mystérieusement, certaines espèces...

Le changement climatique pourrait faire disparaître une espèce sur six

Futura Sciences
Le changement climatique pourrait faire disparaître une espèce sur six
Un écologue américain, Mark Urban, a estimé l’influence de la hausse des températures sur les risques d’extinction pesant sur la faune et la flore. Résultat : un réchauffement de 2 °C entraînerait un risque de disparition pour 5,2 % des espèces. 16 % d'entre elles seraient concernées...

Vendanges précoces : le changement climatique donnerait du bon vin

Futura Sciences
Vendanges précoces : le changement climatique donnerait du bon vin
Une étude conduite par la Nasa et l'université d'Harvard, aux États-Unis, montre que les vendanges précoces observées ces dernières décennies sont dues au changement climatique. Ce phénomène aurait un impact sur le vin qui serait de meilleure qualité.