Droit de réponse d’une députée européenne slovène sur le gaz de schiste

Rue89, le
Par
#Gaz de schiste #Nucléaire #Parlement européen
« Suite à la publication de l’article “Voyage au cœur des lobbies du gaz de schiste et du nucléaire” par François Damerval, le 3 novembre 2013, on voudrait souligner que la description de Mme Romana Jordan, députée du Parlement Européen de la Slovénie, est fausse, tant quant à sa profession comme aussi en ce qui concerne son approche aux différents sources d’énergie, décrits dans l’article. »
Articles qui devraient vous intéresser :

Gaz de schiste : l'UE renonce à encadrer la fracturation hydraulique

Le Parisien
Gaz de schiste : l'UE renonce à encadrer la fracturation hydraulique
A l'heure où chacun des 28 Etats membres de l'Union européenne (UE) n'en fait qu'à sa tête en matière d'exploitation du gaz de schiste, la Commission européenne était attendue au tournant ce...

UNION EUROPÉENNE • Gaz de schiste : chacun fera à sa guise

Courrier International
UNION EUROPÉENNE • Gaz de schiste : chacun fera à sa guise
La Commission européenne a tranché. En ce qui concerne l'extraction du gaz de schiste, chaque pays appliquera sa législation en cours. Le plus grand quotidien d'opinion en Pologne salue la décision de Bruxelles.

En bref : la Commission européenne dit oui au gaz de schiste

Futura Sciences
En bref : la Commission européenne dit oui au gaz de schiste
En Europe, l’extraction du gaz de schiste par fracturation hydraulique ne sera que très peu réglementée. C’est ce que vient de décider la Commission européenne, qui impose seulement des recommandations.

Ségolène Royal confirme l'opposition du gouvernement au gaz de schiste

Le Monde
Ségolène Royal confirme l'opposition du gouvernement au gaz de schiste
En réponse à une question sur la prise de position de Nicolas Sarkozy en faveur d'une exploitation du gaz de schiste en France, la ministre de l'écologie a réaffirmé son opposition.