Changement climatique : et à la fin il ne restera que les femmes

Terra Eco, le
Par
Changement climatique : et à la fin il ne restera que les femmes
Avec le réchauffement climatique et son cortège de dérèglements météo, le nombre de naissances de filles pourrait bien augmenter au détriment des garçons, selon une étude récente. Décryptage. Imaginez. Un monde à +2, +3, pis, +4°C. Où la météo ferait du yo-yo. Où les filles seraient bien plus nombreuses que les garçons et ce, dès la sortie de la maternité. Une étude a recensé les naissances et les « avortements spontanés » (ou « fausses couches ») au Japon entre 1968 à 2012. Et a comparé ces données à (...) - Climat / Monde, Société
Articles qui devraient vous intéresser :

Blé, il ne restera que des miettes…

Terra Eco
Blé, il ne restera que des miettes…
Découvrez en images, en infographies et en liens la baisse de rendements agricoles liée au changement climatique.

Que faites-vous à la COP21, Oumou Sissoko ?

Terra Eco
Que faites-vous à la COP21, Oumou Sissoko ?
La présidente de l'association Cafo Mali France, qui défend les droits des femmes, explique la façon dont elles s'adaptent au changement climatique au Mali. « Je suis venue ici, dans l'espace Génération climat, pour parler de l'adaptation des femmes au changement climatique. Je suis...

COP21 : la voix des femmes s’élève contre le changement climatique

Le Monde
COP21 : la voix des femmes s’élève contre le changement climatique
Plusieurs événements font la part belle aux femmes, en première ligne face aux changements climatiques, lors de la conférence de Paris sur le climat.

Vendanges précoces : le changement climatique donnerait du bon vin

Futura Sciences
Vendanges précoces : le changement climatique donnerait du bon vin
Une étude conduite par la Nasa et l'université d'Harvard, aux États-Unis, montre que les vendanges précoces observées ces dernières décennies sont dues au changement climatique. Ce phénomène aurait un impact sur le vin qui serait de meilleure qualité.