Blackout: l’Europe risque-t-elle vraiment de disjoncter?

Natura Sciences, le
Par
#Transition énergétique
Blackout: l’Europe risque-t-elle vraiment de disjoncter?
-Le défi de la politique énergétique européenne est désormais de pouvoir adapter la demande au caractère fluctuant des productions d'électricité renouvelable et non plus de faire seulement correspondre l'offre à la demande, sous peine de voir le réseau électrique européen disjoncter. Le véritable enjeu des prochaines années est donc de déterminer comment augmenter la part des énergies renouvelables, tout en préservant la qualité, le prix des services et la sûreté du réseau européen.Cet article Blackout: l’Europe risque-t-elle vraiment de disjoncter? est apparu en premier sur Natura Sciences.
Articles qui devraient vous intéresser :

COP21 : l'Europe lave plus vert et espère un accord contraignant

La Tribune
COP21 : l'Europe lave plus vert et espère un accord contraignant
L'Europe arrive à la COP21 fière d'avoir pris des dispositions il y a longtemps déjà pour lutter contre le réchauffement climatique. Mais est-elle vraiment si exemplaire ?

Le changement climatique multiplie maintenant par dix le risque de vague de chaleur en Europe

Notre Planète
Le changement climatique multiplie maintenant par dix le risque de vague de chaleur en Europe
Selon une recherche récente de l'agence météorologique anglaise (Met Office), le réchauffement climatique en cours multiplie par dix le risque d'étés extrêmement chauds en Europe, alors que le risque était seulement doublé il y a dix à quinze ans. Résultat : la canicule de 2003 deviendra...

Linky : le compteur qui va faire disjoncter votre portefeuille

GreenIT.fr
Linky : le compteur qui va faire disjoncter votre portefeuille
Selon l'UFC-Que Choisir, le Linky coûtera 545 millions d’euros aux foyers français… en plus des 5 à 7 milliards liés au coût d’acquisition du compteur. Lire la suite

Risque « faible à modéré » d’une épidémie de Zika en Europe, selon l’OMS

Le Monde
Risque « faible à modéré » d’une épidémie de Zika en Europe, selon l’OMS
D’après l’institution ce faible risque s’explique par les mesures de prévention mises en place à l’approche de l’été.