Pour lutter contre la pollution de l’air… Pékin détruit 500 barbecues

Le Monde - Blog écolo, le
Par
#Pollution #air #barbecues #Chine #pékin #pollution
Pour lutter contre la pollution de l’air… Pékin détruit 500 barbecues
Dans la guerre que mène la Chine contre la pollution de l'air massive, surnommée l'"Airpocalypse", Pékin commence par la plus petite des batailles. Au terme d'une campagne de trois mois, les autorités de la capitale ont détruit 500 barbecues en plein air, pour réduire les taux de particules fines PM2,5 - celles dont le diamètre est inférieur à 2,5 micromètres et qui sont les plus dangereuses dans la mesure où elles peuvent entrer profondément dans les poumons. Une décision qui n'a pas manqué de susciter la critique et l'ironie parmi les habitants, qui estiment que le gouvernement devrait se focaliser sur les principales sources de pollution : les centrales électriques fonctionnant majoritairement au charbon, l'industrie et la circulation automobile. "Cette action...
Articles qui devraient vous intéresser :

Non, Pékin n’est pas la ville la plus polluée au monde

Rue89

    Non, Pékin n’est pas la ville la plus polluée au monde
Brouillards épais, habitants munis de masques de protection, pics de pollution chroniques, maladies respiratoires… Les images et les chiffres qui témoignent des niveaux de pollution de l’air à Pékin sortent chaque jour ou presque dans les médias. Pourtant, les chiffres de l’Organisation...

Pollution record à Pékin

Le Devoir
Pollution record à Pékin
Pékin -- Pékin était mardi « en alerte orange » pour le troisième jour consécutif en raison d'une...

Un time-lapse montre Pékin disparaitre dans un nuage de pollution

Le Monde
Un time-lapse montre Pékin disparaitre dans un nuage de pollution
La capitale chinoise est frappée par un sévère épisode de pollution, qu’un Britannique a filmé depuis un gratte-ciel de Pékin.

Voilà à quoi ressemble un an de pollution à Pékin

Rue89

    Voilà à quoi ressemble un an de pollution à Pékin
Rue89 : A quoi ressemble la pollution à Pékin ? Pour répondre à cette question, Zou Yi, un habitant de Pékin, a photographié le même bâtiment chaque matin pendant un an, une sorte de bulletin météo personnel.Voici une partie du résultat, publié par le site Thatsmag.com...