Justice climatique : à leur tour, des ados gagnent leur procès !

Terra Eco, le
Par
Justice climatique : à leur tour, des ados gagnent leur procès !
Non, « les taux actuels de réduction de CO2 inclus dans les lois de l'Etat de Washington ne peuvent pas assurer la survie d'un environnement propre à permettre aux enfants d'atteindre l'âge adulte en toute sécurité ». Ainsi en a décidé un juge de la Cour supérieure de King County, dans l'Etat de Washington, aux Etats-Unis, rapporte Reporterre. Il a ainsi donné raison à neuf adolescents qui, au détour d'une pétition publiée en juin 2014, réclamait à l'Agence de l'écologie pour l'Etat de Washington de (...) - Les Brèves
Articles qui devraient vous intéresser :

Xynthia : le procès de l'urbanisation en zone inondable

Actu Environnement
Xynthia : le procès de l'urbanisation en zone inondable
Qui est responsable du drame qui a coûté la vie à 29 personnes à la Faute-sur-mer le 28 février 2010 ? C'est à cette question que la justice pénale doit répondre durant cinq semaines de procès.

Climat : Quand la justice prend le relais des Etats

Terra Eco
Climat : Quand la justice prend le relais des Etats
Des procès contre des Etats, une tentative d'inscrire l'écocide parmi les crimes punissables par la Cour pénale internationale, des tribunaux populaires… Puisque les gouvernements n'agissent pas assez vite, la justice sera appelée à la rescousse dans la lutte contre le changement climatique....

Faux-procès Monsanto, France devant les tribunaux : la justice environnementale en action

Le Monde
Faux-procès Monsanto, France devant les tribunaux : la justice environnementale en action
Une association a engagé la première étape d’une procédure judiciaire pour obliger l’Etat français à renforcer sa politique contre le dérèglement climatique.

Climat  : une étudiante en droit attaque en justice le gouvernement néo-zélandais

Le Monde
Climat  : une étudiante en droit attaque en justice le gouvernement néo-zélandais
Sarah Thomson accuse la vice-première ministre chargée de l’environnement d’« inaction » face au réchauffement climatique. Un procès doit s’ouvrir lundi 26 juin.