"J'ai travaillé avec les fous, et ce n'est pas ce que vous croyez"

L'express, le
'J'ai travaillé avec les fous, et ce n'est pas ce que vous croyez'
Le métier d'éducateur spécialisé est peu connu. Leur image, déformée par la télé-réalité, relève souvent du fantasme. Notre contributrice Célia Carpaye a travaillé auprès de personnes atteintes de troubles psychiatriques. Elle raconte.
Articles qui devraient vous intéresser :

Les fous de Bassan sont en péril

Le Devoir
Les fous de Bassan sont en péril
La colonie de fous de Bassan de l’île Bonaventure, en Gaspésie, préoccupe plus que jamais les scientifiques qui étudient ces grands oiseaux de mer. Peinant à se reproduire et fort probablement victimes des ravages de la marée noire survenue dans le golfe du Mexique, ils pourraient bien...

Fous de Bassan de l’île Bonaventure: une colonie fragilisée

Le Devoir
Fous de Bassan de l’île Bonaventure: une colonie fragilisée
Le Devoir vous transporte cet été sur le terrain en compagnie de chercheurs qui profitent de la belle saison pour recueillir observations et données. Dans une série épisodique, Grandeur Nature s’immisce dans la sphère de ceux qui font la science au jour le jour. Rencontre avec la plus...

Les abeilles remplacées par des drones ? Harvard y travaille

Le Nouvel Observateur
Les abeilles remplacées par des drones ? Harvard y travaille
Alors que l'hécatombe des abeilles se poursuit, à Harvard, un laboratoire travaille sur un petit robot capable de les remplacer. Oh, sérieux ?

« Je vous écris car mon chat est mort hier » (et je pense que c’est à cause des pesticides)

Rue89

    « Je vous écris car mon chat est mort hier » (et je pense que c’est à cause des pesticides)
On reçoit toutes sortes de mails à Rue89, des très loufoques, et des moins fous fous qu’il n’y paraît. Celui-ci, daté du 19 février, est un exemple du genre : « Bonjour Rue89, je vous écris car mon chat est mort hier. Je suis consciente que vous n’écrivez pas d’article dès...