Florent Manaudou, ta mousse à raser met de mauvais poil

Terra Eco, le
Par
Florent Manaudou, ta mousse à raser met de mauvais poil
Depuis plusieurs mois, le nageur multimédaillé prête son torse et son visage à une campagne pour Williams. Problème, une des mousses à raser de la marque contient un joli cocktail chimique. Petite plongée… sous la peau du champion. « Flo, sauve ta peau ». « Flo », c'est Florent Manaudou, le champion ultramédaillé de natation. L'injonction ? Elle est signée Camille, une bénévole du collectif Générations Cobayes. Si Camille s'inquiète pour la santé de Flo, c'est qu'il est, depuis quelques mois, l'égérie de la (...) - Santé / France, Consommation
Articles qui devraient vous intéresser :

Florent Guhl nommé directeur de l'Agence Bio

Actu Environnement
Florent Guhl nommé directeur de l'Agence Bio
Florent Guhl quitte le ministère de l'Agriculture pour diriger l'Agence Bio, plateforme nationale d'information et d'actions pour le développement de l'agriculture biologique.

Des produits toxiques dans les jouets en mousse pour bébés

L'avenir
Des produits toxiques dans les jouets en mousse pour bébés
«Certains tapis puzzle en mousse et d’autres jouets destinés aux enfants de 0 à 36 mois contiennent toujours trop de produits toxiques», avertit l’association de consommateurs Test-Achats dimanche.

Paris sous la mousse ? C'est pour bientôt et c'est tant mieux !

Terra Eco
Paris sous la mousse ? C'est pour bientôt et c'est tant mieux !
Les bryophytes – le nom savant de notre bonne vieille mousse verte – ont la cote en ville. Une jeune entreprise veut même en faire une arme contre le changement climatique. Elle n'a l'air de rien, accrochée au mur. Le passant la regarde à peine ; les techniciens de surface ont d'ailleurs...

Assurance véhicule électrique Altima-Maif : La réponse de Florent Villain

Automobile Propre
Assurance véhicule électrique Altima-Maif : La réponse de Florent Villain
Suite à notre article intitulé « Altima-Maif : une assurance collaborative dédiée aux voitures électriques » et aux commentaires qui l’ont suivi, Florent Villain, directeur général d’Altima, a souhaité répondre à nos lecteurs.