Ce n’est pas la planète qu’il faut sauver. C’est nous…

Le Monde, le
Ce n’est pas la planète qu’il faut sauver. C’est nous…
Ce que les changements globaux mettent en péril, c'est avant tout l'humanité et aussi le niveau de vie confortable que les pays riches ont atteint.
Articles qui devraient vous intéresser :

Planète à sauver : terre en danger

Natura Sciences
Planète à sauver : terre en danger
Dans « Planète à sauver : terre en danger », les origines et les impacts des changements environnementaux actuels sont expliqués, appuyés par plus de 200 images. Entre les catastrophes naturelles et l’activité humaine, notre planète est soumise à de nombreux dangers : tremblements de...

Modifier le vivant pour sauver la planète ?

Le Monde
Modifier le vivant pour sauver la planète ?
Et si les deux frères ennemis, la préservation écologique et la biologie synthétique, réunissaient leurs efforts pour sauver notre planète ?

Comment sauver la planète grâce au Net ?

Terra Eco
no preview
« Comment se fait-il que la Toile, qui nous donne l'impression de restreindre l'espace du monde, qui nous donne accès en quelques dixièmes de seconde à ce qui se passe et se dit à l'autre côté du monde, comment se fait-il que la Toile, qui nous permet de contempler presque chaque mètre...

Travaillez moins pour sauver la planète !

Futura Sciences
Travaillez moins pour sauver la planète !
La réduction du temps de travail aurait un impact positif sur l'environnement : moins de pollution, moins d’émissions de gaz à effets de serre, mais aussi des habitants moins stressés… Voici comment la semaine de quatre jours pourrait sauver la planète.