Emphysème pulmonaire : un diagnostic trop souvent retardé

Le Figaro, le
Par
#Santé
Emphysème pulmonaire : un diagnostic trop souvent retardé
Une étude montre que, dans plus  de la moitié des cas, il aurait pu être  posé au moins cinq ans plus tôt.
Articles qui devraient vous intéresser :

La fibrose pulmonaire idiopathique

L'avenir
La fibrose pulmonaire idiopathique
Il y a plusieurs types de fibroses. La fibrose pulmonaire idiopathique est qualifiée d’«idiopathique», car elle ne s’explique pas par une maladie auto-immune ou une exposition environnementale ou professionnelle.

La BPCO, une maladie pulmonaire insidieuse qui surprend les fumeurs

Le Figaro
La BPCO, une maladie pulmonaire insidieuse qui surprend les fumeurs
C’est parfois à l’occasion d’une surinfection pulmonaire que les fumeurs atteintsde bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) découvrent qu’ils sont atteints de la maladie.

Les infections de la bouche ne touchent pas que les dents

Le Figaro
Les infections de la bouche ne touchent pas que les dents
Si les infections dentaires constituent une part importante de la pathologie buccale, la muqueuse qui tapisse les parois de la bouche et les glandes salivaires n'est pas épargnée. À la frontière entre chirurgie dentaire, dermatologie et ORL, le diagnostic de ces in­fections en est parfois...

Pour un diagnostic, un médecin reste plus fiable qu'une appli

Le Figaro
Pour un diagnostic, un médecin reste plus fiable qu'une appli
Face à une liste de symptômes, les médecins posent le bon diagnostic du premier coup deux fois plus souvent que les applications d'auto-diagnostic.