Fin des tarifs réglementés du gaz : les collectivités locales dans l'expectative

Actu Environnement, le
Par
#Energies
Fin des tarifs réglementés du gaz : les collectivités locales dans l'expectative
La loi Hamon met fin aux tarifs réglementés du gaz pour les acheteurs non résidentiels. Les fournisseurs semblent près à s'affronter pour obtenir les meilleurs contrats. Encore faudra-t-il que les clients rédigent bien leur cahier des charges.
Articles qui devraient vous intéresser :

Hausse de 3,9% des tarifs réglementés du gaz

Natura Sciences
Hausse de 3,9% des tarifs réglementés du gaz
- Après plusieurs baisses consécutives depuis mars 2014, une hausse de 3,9% des tarifs réglementés du gaz est appliquée dès le 1er octobre 2014. Une hausse qui concerne les 7,9 millions de consommateurs soumis à cette offre chez GDF Suez DolceVita. Cet article Hausse de 3,9% des tarifs...

Gaz : – 1,27 % pour les tarifs réglementés au 1er février

Natura Sciences
Gaz : – 1,27 % pour les tarifs réglementés au 1er février
- Au 1er février 2015, les tarifs réglementés de vente de gaz hors taxes de GDF SUEZ vont diminuer de 1,27 % en moyenne par rapport à janvier 2015. Cet article Gaz : – 1,27 % pour les tarifs réglementés au 1er février est apparu en premier sur Natura Sciences.

Tarifs réglementés : la CRE refuse une ouverture au principal bénéfice des ex-monopoles

Actu Environnement
Tarifs réglementés : la CRE refuse une ouverture au principal bénéfice des ex-monopoles
D'après une information Contexte, le régulateur sollicite l'avis de l'Autorité de la Concurrence avant, éventuellement, d'imposer des mesures aux opérateurs historiques pour stimuler la compétition née de la fin des tarifs réglementés.

Fin des tarifs réglementés du gaz et de l'électricité : quels impacts sur la facture ?

Actu Environnement
Fin des tarifs réglementés du gaz et de l'électricité : quels impacts sur la facture ?
D'ici 2016, l'ensemble des tarifs réglementés du gaz et de l'électricité pour les professionnels disparaîtra. Si les conditions de la concurrence semblent réunies pour le marché du gaz, elles le sont moins pour l'électricité.