"Le solaire en France est deux fois plus cher qu'en Allemagne" (Philippe Boisseau, Total)

La Tribune, le
'Le solaire en France est deux fois plus cher qu'en Allemagne' (Philippe Boisseau, Total)
Le prix du baril remontera mécaniquement quand le marché se rendra compte des risques de sous-investissement dans le secteur pétrolier, estime Philippe Boisseau, numéro deux de Total. Responsable de la branche Marketing et Services, il explique la nouvelle stratégie en matière de distribution du groupe, qui, avec Total Contact et Total Access, s’adapte à la demande des automobilistes. La station du futur offrira un mix d’énergies plus large, dont la recharge électrique, des services de proximité et une connexion Internet. Patron également de la branche Energies Nouvelles, il précise les ambitions du groupe dans le solaire, dont Total est devenu, avec SunPower, le numéro deux mondial.
Articles qui devraient vous intéresser :

Total : vers une succession interne

Le Monde
Total : vers une succession interne
« Dans la culture Total, ce sera quelqu'un du groupe », avait déclaré, en mai, à propos de son successeur, Christophe de Margerie, le PDG de Total, mort dans la nuit de lundi à mardi. Deux noms circulent : Philippe Boisseau et Patrick Pouyanné.

Philippe Goebel maintenu à la présidence de l'UIC

Actu Environnement
Philippe Goebel maintenu à la présidence de l'UIC
A 62 ans, Philippe Goebel, directeur général adjoint de Total Petrochemicals France, entame un troisième mandat à la tête de l'Union des industries chimiques (UIC).

Philippe Goebel est réélu à la présidence de l'UIC

Actu Environnement
Philippe Goebel est réélu à la présidence de l'UIC
A 61 ans, Philippe Goebel, directeur général adjoint de Total Petrochemicals France, voit son mandat à la tête de l'Union des industries chimiques renouvelé pour un an. Il préside l'Union depuis 2012.

H2 Mobility – 400 stations à hydrogène pour l’Allemagne

Automobile Propre
H2 Mobility – 400 stations à hydrogène pour l’Allemagne
Si l’Allemagne compte déjà plusieurs initiatives dans le domaine des stations à hydrogène, le projet H2 Mobility souhaite aller beaucoup plus loin et prévoit un programme de déploiement de 400 stations sur le territoire d’ici à 2023.