Electrosensibilité : une souffrance en mal de reconnaissance

Le Monde, le
Electrosensibilité : une souffrance en mal de reconnaissance
La médecine rechigne à imputer ces symptômes aux radiofréquences générées par les technologies sans fil, téléphones mobiles, réseaux Wi-Fi et autres antennes-relais.
Articles qui devraient vous intéresser :

Ce qu'on sait sur l'électrosensibilité

Le Figaro
Ce qu'on sait sur l'électrosensibilité
Une Française attribuant son invalidité aux champs électromagnétiques s'est vue accorder une allocation de handicap. Pour autant, il ne s'agit pas encore d'une reconnaissance de l'électrosensibilité comme pathologie.

Première reconnaissance d’un handicap dû à l’électrosensibilité en France

Le Monde
Première reconnaissance d’un handicap dû à l’électrosensibilité en France
La plaignante était soutenue par l’association Robin des toits, qui espère que la décision du tribunal fera jurisprudence.

Première indemnisation pour électrosensibilité

Le Figaro
Première indemnisation pour électrosensibilité
L'électrosensibilité n'est pas officiellement reconnue comme une maladie mais 1,5 à 2% de la population dit en souffrir.

Le cerveau des bébés, as de la reconnaissance des visages

Le Figaro
Le cerveau des bébés, as de la reconnaissance des visages
Les aires du cerveau spécialisées dans la reconnaissance des visages sont déjà bien définies chez les enfants de 4 mois.