Le "no poo" : le mouvement anti-shampooing qui gagne du terrain

Bio à la Une, le
Par
Le 'no poo' : le mouvement anti-shampooing qui gagne du terrain
C’est la nouvelle tendance qui fait parler d’elle chez les biotiful people : le “no poo”, à comprendre “pas de shampooing”. L’idée? Arrêter d'utiliser du shampooing qui, bourré de produits chimiques, fait plus de mal que de bien à nos cheveux et pollue. Silicones, phtalates, parabens, sulfates, les produits cosmétiques classiques censés prendre soin de nos cheveux, sont chargés de composés chimiques qui étouffent et abîment la fibre capillaire. Pour certaines, la solution serait tout simplement d’arrêter d’utiliser du shampoing. Pas question évidemment de ne plus se laver les cheveux, mais simplement de se tourner vers d’autres solutions, plus naturelles. Bio à la une passe la tendance du “no poo” au peigne fin. Le concept, qui nous vient tout...
Articles qui devraient vous intéresser :

269Life, les enragés de la protection animale

Le Monde
269Life, les enragés de la protection animale
Le mouvement gagne du terrain parmi les militants en prônant l’action directe et la désobéissance civile. Jeudi, il a mené le blocage d’un abattoir dans le Rhône.

La revue écolo de la semaine : l'anti-gaspi, la ferme du Prince Charles, le plastique...

Le Parisien
La revue écolo de la semaine : l'anti-gaspi, la ferme du Prince Charles, le plastique...
Ville durable. Le plastique, cette matière omniprésente dans notre quotidien, est loin d'être sans danger. La pollution plastique gagne du terrain sur notre planète. Le principal accusé reste le...

Suspension du barrage de Sivens : "On a gagné ! On a gagné !"

Le Nouvel Observateur
Suspension du barrage de Sivens : 'On a gagné ! On a gagné !'
C'est l'euphorie chez les militants anti-barrage de Sivens après l'annonce de la suspension des travaux par le président du Conseil général.

Paul Connett, l'activiste qui fait leur fête aux déchets

Terra Eco
Paul Connett, l'activiste qui fait leur fête aux déchets
Paul Connett est l'une des figures du mouvement Zéro déchet, qui commence à gagner la France. Cet universitaire charismatique entend bien faire de l'activisme une activité joyeuse. On ne lui a pas demandé si, à l'époque, il avait les cheveux longs. C'était dans les années 1970 et Paul...