L'eau dans l'Anthopocène ou l'impact global des activités humaines sur le cycle de l'eau [vidéo]

Notre Planète, le
L'eau dans l'Anthopocène ou l'impact global des activités humaines sur le cycle de l'eau [vidéo]
"Bienvenue dans l'Anthropocène" consacre une nouvelle vidéo édifiante sur le thème de l'eau et l'impact des activités humaines sur son cycle. Celle-ci montre combien notre support de vie est fragilisé par l'ampleur de nos transformations. Alors que l'eau est abondante sur Terre, sa gestion reste médiocre tandis que les changements climatiques risquent d'accroître les pressions sur cette précieuse ressource.
Articles qui devraient vous intéresser :

Les océans pourraient bientôt connaître une extinction massive de leur biodiversité

Notre Planète
Les océans pourraient bientôt connaître une extinction massive de leur biodiversité
Pour la première fois, une étude met en évidence l'impact global et alarmant des activités humaines sur la vie marine. Après la disparition, souvent irréversible d'une partie de la biodiversité terrestre, c'est au tour de la vie marine de connaître un dangereux basculement vers une...

Une vidéo montre le cycle du dioxyde de carbone en une minute

Le Monde
Une vidéo montre le cycle du dioxyde de carbone en une minute
Cette vidéo publiée par la NASA montre en accéléré le cycle du CO2 sur un an. On constate que le gaz à effet de serre a tendance à se concentrer dans l’hémisphère Nord.

Smartphone : 60 % de l’impact lors de la fabrication

GreenIT.fr
Smartphone : 60 % de l’impact lors de la fabrication
Dans son rapport annuel environnemental 2016 (PDF, anglais, page 25) , Samsung publie le résultat d’une analyse de cycle de vie centrée sur le changement climatique (émissions de gaz à effet de serre). Cette étude rappelle que la fabrication est bien l’étape la plus impactante si on...

Nous sommes entrés dans l'anthropocène… depuis 1950

Le Monde
Nous sommes entrés dans l'anthropocène… depuis 1950
L'impact des activités humaines sur le système terrestre est devenu prédominant. Une étude fait remonter ce changement d'époque géologique au milieu du siècle passé, marqué par une « grande accélération » de la pression anthropique.