Nitrates : le ministère de l'Agriculture propose de combiner les gains écologiques et économiques

Actu Environnement, le
Par
#Agriculture
Nitrates : le ministère de l'Agriculture propose de combiner les gains écologiques et économiques
Un rapport officiel propose de remplacer progressivement les engrais azotés chimiques par de l'azote organique issu du recyclage des effluents d'élevage via, notamment, la méthanisation.
Articles qui devraient vous intéresser :

Directive nitrates : la Commission européenne dispense la France de payer des pénalités

Le Monde
Directive nitrates : la Commission européenne dispense la France de payer des pénalités
Le ministère de l’agriculture a annoncé la fin d’un contentieux de plus de deux ans entre la France et l’Europe au sujet de l’application d’une directive sur les nitrates.

12 territoires exemplaires dans la lutte contre les nitrates

Actu Environnement
12 territoires exemplaires dans la lutte contre les nitrates
L'agriculture biologique est présentée comme une des solutions pour limiter la pollution des eaux par les nitrates et ainsi préserver la qualité des eaux. La Fédération nationale de l'agriculture biologique (Fnab) a lancé en 2010 un groupe de travail national Eau et Bio. Aujourd'hui, elle...

MERCIe : une nouvelle méthode pour évaluer la compensation écologique d'un projet

Actu Environnement
MERCIe : une nouvelle méthode pour évaluer la compensation écologique d'un projet
Une nouvelle méthode d'évaluation de la compensation écologique a vu le jour. Elle permet d'estimer les pertes écologiques provoquées par le projet d'aménagement et les gains écologiques obtenus avec les mesures compensatoires. Les maîtres d'ouvra...

Nitrates : la France finalise sa réforme sous la pression de la justice européenne

Actu Environnement
Nitrates : la France finalise sa réforme sous la pression de la justice européenne
Deux arrêtés viennent finaliser la réforme des programmes d'action de lutte contre la pollution aux nitrates agricoles. Des textes qui, compte tenu du retard et des dérogations, pourraient ne pas suffire pour répondre au contentieux européen.