Nanomatériaux : un encadrement réglementaire européen est nécessaire, selon l'Anses

Actu Environnement, le
Par
#Hygiene / Securite / Sante
Nanomatériaux : un encadrement réglementaire européen est nécessaire, selon l'Anses
Face à leur déploiement rapide dans des produits du quotidien et aux risques toxicologiques identifiés pour certains d'entre eux, l'Agence de sécurité sanitaire demande un encadrement renforcé des nanos dans le cadre des règlements Reach et CLP.
Articles qui devraient vous intéresser :

Risques liés aux nanomatériaux : l'INRS propose un pictogramme

Actu Environnement
Risques liés aux nanomatériaux : l'INRS propose un pictogramme
L'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) a créé un nouveau pictogramme visant à signaler les risques liés aux nanomatériaux. "Il peut être utilisé sur un panneau d'avertissement et de signalisation pour indiquer la présence de nanomatériaux dans un local de travail...

La question de la classification du glyphosate reste entière après l'avis de l'Anses

Actu Environnement
 La question de la classification du glyphosate reste entière après l'avis de l'Anses
Si l'Anses considère comme limitées les preuves permettant de classifier le glyphosate comme cancérogène pour l'Homme, elle estime en revanche nécessaire que son classement soit rapidement revu par l'Agence européenne des produits chimiques.

440 produits contenant des nano ont été recensés sur le marché européen

Actu Environnement
440 produits contenant des nano ont été recensés sur le marché européen
Le projet sur les nanotechonologies (PEN) du Woodrow Wilson Institute a mis à jour son inventaire des produits de consommation contenant des nanomatériaux. Ainsi, 1.628 produits contiendraient des nano sur le marché mondial, 440 sur le marché européen. La catégorie "santé et fitness" est la...

Réutilisation des eaux usées : les obstacles bientôt levés ?

Actu Environnement
Réutilisation des eaux usées : les obstacles bientôt levés ?
Beaucoup d'espoirs avaient été placés sur la réutilisation des eaux usées. Le bilan est aujourd'hui très décevant mais les choses pourraient changer dans les mois qui viennent. Grâce à un encadrement réglementaire mieux adapté.