Hydrocarbure de schiste : Philippe Martin refuse de signer sept permis

Terra Eco, le
Par
Hydrocarbure de schiste : Philippe Martin refuse de signer sept permis
« Je refuse de signer la mutation de ces permis de recherche d'hydrocarbures qui avaient été octroyés par le précédent gouvernement à Toreador, dans le bassin parisien. » Interrogé par Le Parisien, le ministre de l'Ecologie Philippe Martin estime ce jeudi 28 novembre que ces permis visaient « exclusivement [l'exploration] des gaz de schiste » et que « vu les couches géologiques visées par ces forages, cela implique forcément d'avoir recours à la fracturation hydraulique qui est un procédé interdit en France (...) - Les Brèves
Articles qui devraient vous intéresser :

Philippe Martin refuse de transférer les permis de recherche à Hess Oil

Actu Environnement
Philippe Martin refuse de transférer les permis de recherche à Hess Oil
Après réexamen des sept demandes de mutation de permis portées par Hess Oil, le ministre confirme et justifie la non-mutation. Toutefois, le permis de Château-Thierry pose encore question.

Gaz de schiste: l'américain Hess Oil interdit d'exploration du sous-sol français

La Tribune
Gaz de schiste: l'américain Hess Oil interdit d'exploration du sous-sol français
Le ministre de l'Ecologie, Philippe Martin a refusé jeudi de valider le transfert de sept permis pétroliers situés dans le bassin parisien au groupe américain Hess Oil, au motif qu'elle pourrait recourir à la fracturation hydraulique, un procédé interdit en France.

Philippe Martin : "Nous suivons une seule voie : pas d’OGM en France"

Le Nouvel Observateur
Philippe Martin : 'Nous suivons une seule voie : pas d’OGM en France'
Une proposition de loi PS visant à interdire la mise en culture du maïs OGM, dont le MON810, a été rejetée par le Sénat hier soir. Le ministre de l'Ecologie, Philippe Martin, réagit. Interview.

Gaz de schiste : Londres délivre de nouveaux permis pour explorer

Challenges
Gaz de schiste : Londres délivre de nouveaux permis pour explorer
C'est la première fois depuis 2008 que des permis ont été proposés pour rechercher du pétrole et du gaz de  schiste  dans le pays.