« Une médecine déshumanisée »

L'avenir, le
« Une médecine déshumanisée »
Chris Paulis, anthropologue à l’ULg, voit arriver ces consultations virtuelles avec inquiétude. «Comment peut-on croire que cette “ médecine ” de non contact, de non contextualisation pourra poser un meilleur diagnostic ou proposer un traitement plus adapté à la pathologie du patient?
Articles qui devraient vous intéresser :

Les étudiants en médecine dans la rue

L'avenir
Les étudiants en médecine dans la rue
Ce vendredi, des étudiants en médecine manifestent à Bruxelles à l’invitation du Comité inter-universitaire des étudiants en médecine (CIUM).

Six ans d’exil par amour de la médecine

L'avenir
Six ans d’exil par amour de la médecine
Pénélope (prénom d’emprunt) est en première année à la faculté de médecine de Cluj-Napoca. Après avoir raté sa 1re bachelier de médecine en Belgique, la jeune Bruxelloise a choisi de s’expatrier en Roumanie pour accomplir son rêve, devenir médecin.

Numéro Inami : 30 % des étudiants en médecine prêts à jeter l’éponge

L'avenir
Numéro Inami : 30 % des étudiants en médecine prêts à jeter l’éponge
D’après les rumeurs qui montent des auditoires de médecine, environ 30% des étudiants francophones qui terminent leur 7e année de médecine sont découragés face aux quotas Inami.

La filière roumaine

L'avenir
La filière roumaine
Sur les 7 000 jeunes qui étudient la médecine à Cluj (Roumanie), 1 600 sont étrangers. Parmi ces derniers, 1 000 francophones, des Français pour la plupart, victimes d’un numerus clausus particulièrement sévère. La faculté de Cluj-Napoca propose des cours de médecine, dentisterie,...