Quand une friche urbaine se mue en ferme

La Tribune, le
Quand une friche urbaine se mue en ferme
Dans les Yvelines près de Paris, quatre entreprises ont transformé un terrain vague en lieu de production de fraises, de tomates cerises et de framboises. L'initiative, qui se veut rentable, pourrait faire boule de neige, alors que des milliers d'hectares de friches urbaines délaissées émaillent l'Hexagone.
Articles qui devraient vous intéresser :

A Lyon, la ferme urbaine, ce n'est pas que des salades

Le Parisien
A Lyon, la ferme urbaine, ce n'est pas que des salades
Ce pourrait être de la science-fiction. Le projet de ferme urbaine présenté jeudi par des chercheurs, ingénieurs et architectes lyonnais (Rhône) devrait pourtant produire quelque 622 600 salades...

A Berlin, la ferme urbaine qui s'auto-alimente

Terra Eco
A Berlin, la ferme urbaine qui s'auto-alimente
A Berlin, une start-up applique l'économie circulaire à l'agriculture. Son principe ? Une ferme urbaine destinée à produire des denrées agricoles de haute qualité en misant sur la réutilisation des matières premières. Avec plus de 75% de la population vivant en ville, les fermes urbaines...

A financer : La Marcotte, ferme urbaine et citoyenne

Terra Eco
A financer : La Marcotte, ferme urbaine et citoyenne
Permaculture, autonomie énergétique, sensibilisation du public… Le futur lieu porté par l'institut Inspire se veut global. Et a vocation à essaimer partout en France ! Marcotter : technique de multiplications des végétaux consistant à enterrer une branche ou une tige et ainsi à recréer...

Les pionniers du green (1/8): "Fermes Lufa", le (roof) top de la serre agricole urbaine

La Tribune
Les pionniers du green (1/8): 'Fermes Lufa', le (roof) top de la serre agricole urbaine
[ Série d'été ] "La durabilité commence par la rentabilité!", affirme Mohamed Hage, le fondateur - visionnaire mais néanmoins pragmatique- d'une ferme urbaine, en 2009 à Montréal, dont la surface de production atteint désormais 7.000 mètres carrés et qui compte quelque 80 salariés.