Action : Greenpeace bloque le siège d’EDF et appelle la direction de l’entreprise à sortir du nucléaire

Greenpeace, le
Par
#Energie / Climat
Action : Greenpeace bloque le siège d’EDF et appelle la direction de l’entreprise à sortir du nucléaire
Depuis 6h10 ce matin, une trentaine militants de Greenpeace bloquent le siège d’EDF, avenue de Wagram à Paris. Ils dénoncent le scandale de la faillite financière et technique d’EDF, qui est dû à la stratégie nucléaire mise en œuvre par les dirigeants de l’entreprise. Les militants de Greenpeace sont aujourd’hui là pour stopper cette fuite en avant. C’est la sécurité et le portefeuille des Français qui est en jeu. EDF doit changer de cap industriel tant qu’il est encore temps. [View the story « DIRECT – Action : Greenpeace bloque le siège d’EDF et appelle la direction de l’entreprise à sortir du nucléaire » on Storify]
Articles qui devraient vous intéresser :

Nucléaire : Greenpeace bloque le siège d’EDF à Paris

Le Monde
Nucléaire : Greenpeace bloque le siège d’EDF à Paris
Depuis ce matin, une trentaine de militants de Greenpeace bloquent le siège d’EDF avenue Wagram, à Paris.

Paris : nouvelle action de Greenpeace devant le siège d'EDF

Le Parisien
Paris : nouvelle action de Greenpeace devant le siège d'EDF
Greenpeace a mené ce vendredi matin une nouvelle action devant le siège d'EDF à Paris, projetant pendant deux heures sur sa façade un message prônant la sortie du nucléaire et alertant sur la situation...

Paris : des militants de Greenpeace bloquent l'accès au siège d'EDF

Le Parisien
Paris : des militants de Greenpeace bloquent l'accès au siège d'EDF
Plus d'une trentaine de militants de Greenpeace ont bloqué ce mercredi à 6h10 du matin l'accès au siège d'EDF à Paris (VIIIe arrondissement) dans le but d'interpeller le groupe sur sa situation financière...

Pesticides : Greenpeace milite devant le siège d’Invivo

Le Monde
Pesticides : Greenpeace milite devant le siège d’Invivo
Une quinzaine de militants de Greenpeace ont mené mercredi à Paris une action coup-de-poing devant l’entrée du siège de la première coopérative agricole de France, Invivo, pour dénoncer l’utilisation intensive des produits chimiques.