Greenpeace victime d’un vol à Mourmansk

Greenpeace, le
Par
#Energie / Climat #arctic
Greenpeace victime d’un vol à Mourmansk
Sur des extraits de la vidéosurveillance des locaux de Greenpeace à Mourmansk, on peut voir six hommes cagoulés passer par-dessus les grilles de l’enceinte du bâtiment dans le quel notre personnel et nos avocats se sont installés pour travailler à la libération des 30 de l’Arctique. On voit ensuite ces hommes s’introduire dans la résidence où se trouve notre bureau. Une cage, que nous voulions utiliser dans le cadre d’une manifestation publique contre la détention des 30 de l’Arctique, a disparu. Les 30 membres de l’équipage de l’Arctic Sunrise sont détenus depuis 30 jours et inculpés de piraterie pour avoir protesté pacifiquement contre l’exploitation pétrolière en Arctique. Ils risquent jusqu’à 15 ans de prison. Toutes les images de la...
Articles qui devraient vous intéresser :

VIDEO. Russie : les 30 militants de Greenpeace transférés à Saint-Petersbourg

Le Parisien
VIDEO. Russie : les 30 militants de Greenpeace transférés à Saint-Petersbourg
Les trente membres de l'équipage du navire Arctic Sunrise de Greenpeace, originaires de 18 pays différents qui ont été arrêtés en septembre et placés en détention provisoire à Mourmansk pour avoir...

Incendies en Californie : une septième victime, encore six grands feux

Le Parisien
Incendies en Californie : une septième victime, encore six grands feux
Les incendies qui ravagent le nord de la Californie continuent de sévir de manière dramatique. Le feu dit de Tassajara, au sud de San Francisco, a fait une nouvelle victime civile, ont annoncé les...

Greenpeace poursuivie en diffamation par la Socfin

Greenpeace
Greenpeace poursuivie en diffamation par la Socfin
Cette année, la journée internationale de la liberté de la presse a une drôle de saveur pour Greenpeace. Ce matin, le directeur général de Greenpeace France est convoqué devant le tribunal de grande instance de Paris, suite à une plainte déposée par l’entreprise de plantations Socfin...

Au Guatemala, une lagune disparaît, victime du changement climatique

Le Devoir
Au Guatemala, une lagune disparaît, victime du changement climatique
Des coquillages asséchés qui émergent du sol craquelé par le soleil: c’est tout ce qui reste de la lagune d’Atescatempa au Guatemala, autrefois vaste plan d’eau turquoise, victime du changement climatique.