OGM : l'étude de Séralini retirée de la littérature scientifique

France Info, le
Par
#Monde #Environnement #littérature scientifique #OGM
OGM : l'étude de Séralini retirée de la littérature scientifique
En septembre 2012, le professeur Gilles-Eric Séralini publiait une étude choc que les conséquences physiologiques de la consommation du maïs OGM NK 603. On voyait des rats déformés par des tumeurs cancéreuses. Ce vendredi, ses travaux ont été retirés et effacés de la littérature scientifique par le propriétaire de la revue scientifique qui les avait publiés.
Articles qui devraient vous intéresser :

OGM et tumeurs : l’étude choc effacée de la littérature scientifique

Rue89

    OGM et tumeurs : l’étude choc effacée de la littérature scientifique
Quatorze mois après sa publication, l’étude dirigée par le professeur Gilles-Eric Seralini sur l’effet à long terme des OGM a été retirée de la revue scientifique Food and Chemical Toxicology. Le professeur Séralini avait accepté de fournir ses données brutes à la revue pour une...

OGM et santé : l'étude de Séralini retirée, il menace de déposer plainte

Terra Eco
OGM et santé : l'étude de Séralini retirée, il menace de déposer plainte
Malgré son net refus, l'étude de Gilles-Eric Séralini sur le maïs OGM de Monsanto a été retirée par la revue scientifique qui l'a publiée. Le chercheur accuse les lobbies d'être derrière cette manoeuvre. La bataille est sans merci. Gilles-Eric Séralini, auteur d'une publication...

OGM : les lobbies à nouveau pointés du doigt

Terra Eco
no preview
Les lobbies à la manoeuvre ? C'est déjà ce que clamait fin novembre Gilles-Eric Séralini quand la revue scientifique Food and Chemical Toxicology, qui avait publié fin 2012 son étude sur les effets à long terme du maïs OGM NK603 de Monsanto, a retiré la publication controversée du...

Toxicité du Roundup et d'un OGM : Séralini republie son étude controversée

Le Monde
Toxicité du Roundup et d'un OGM : Séralini republie son étude controversée
L'étude controversée sur la toxicité de l'herbicide Roundup et du maïs OGM NK603 va être de nouveau publiée, a annoncé mardi le professeur français Gilles-Eric Séralini, qui dénonce l'opacité des tests des industriels.