Québec veut réduire l’usage de certains pesticides... sans les interdire

Le Devoir, le
Par
#Actualités sur l'environnement
Québec veut réduire l’usage de certains pesticides... sans les interdire
Le gouvernement Couillard souhaite « réduire » l’utilisation de certains pesticides couramment utilisés dans le domaine agricole au Québec. Mais il ne compte pas interdire certains produits pourtant réputés pour leur toxicité pour la santé humaine, l’environnement et les insectes pollinisateurs.
Articles qui devraient vous intéresser :

Vers l'interdiction de l'usage non agricole des pesticides ?

Actu Environnement
Vers l'interdiction de l'usage non agricole des pesticides ?
Le sénateur Joël Labbé et les membres du groupe écologiste de la Chambre haute ont déposé le 7 octobre une proposition de loi visant à interdire l'usage non agricole des produits phytosanitaires. Le texte prévoit d'interdire aux personnes publiques (Etat, régions, départements, communes,...

Les exploitations agricoles de grandes cultures pourraient réduire leur usage de pesticides de 30%

Actu Environnement
Les exploitations agricoles de grandes cultures pourraient réduire leur usage de pesticides de 30%
Les exploitations de grandes cultures pourraient réduire leur usage de pesticides sans pertes économiques ou de production, selon une étude parue dans Nature plants. Explication de Nicolas Munier-Jolain, ingénieur de recherche dans l'unité Agroéco...

Agriculture : le gouvernement veut réduire les pesticides de 50% d'ici 2025

Le Parisien
Agriculture : le gouvernement veut réduire les pesticides de 50% d'ici 2025
Stéphane Le Foll, le ministre de l'agriculture, a présenté, ce vendredi, les grandes lignes de son plan Ecophyto. L'objectif ? Réduire de moitié l'usage des pesticides à l'horizon 2025 avec un...

Surfaces d'intérêt écologique : le Parlement européen souhaite interdire les pesticides

Actu Environnement
Surfaces d'intérêt écologique : le Parlement européen souhaite interdire les pesticides
Les députés européens ont refusé d'autoriser les pesticides dans les surfaces d'intérêt écologique. Il s'agissait d'une proposition de la commission agricole du Parlement pour notamment soutenir la production de légumineuses à usage animal.