Les élevages XXL, des exceptions ou une vraie tendance ?

Terra Eco, le
Par
Les élevages XXL, des exceptions ou une vraie tendance ?
Elles font parler d'elles mais sont-elles vraiment si nombreuses ? Et surtout, que disent-elles de l'avenir de notre agriculture ? Trois experts replacent les mégafermes dans le paysage français. Ferme des 1 000 vaches en Picardie, usine aux 92 000 poulets dans le Nord, aux 6 000 porcs dans l'Aisne… La taille de ces troupeaux font frémir les opposants à ces projets. Pourtant, les experts s'accordent sur un point : ils sont bel et bien des exceptions dans le paysage français. « Sur 71 000 (...) - Société / France, Agriculture
Articles qui devraient vous intéresser :

Elevages porcins : le Conseil d'Etat valide le régime d'enregistrement

Actu Environnement
Elevages porcins : le Conseil d'Etat valide le régime d'enregistrement
L'application du régime d'autorisation simplifiée aux élevages de porcs était très contestée. Le Conseil d'Etat vient toutefois de la valider, alors que le Gouvernement s'apprête à l'étendre aux élevages de volailles.

Y aura-t-il une mégaferme près de chez vous ?

Terra Eco
Y aura-t-il une mégaferme près de chez vous ?
Ferme des 1 000 vaches, des 1 000 taurillons, des 6 000 porcs… Les projets d'élevages XXL fleurissent dans les journaux sans qu'on en garde toujours la trace. Mais combien sont-ils ? Et où en sont-ils ? La réponse en carte. Légende : En vert, les élevages déjà en cours d'exploitation En...

Les élevages de plus de 1.000 bovins ne sont pas la norme

Actu Environnement
Les élevages de plus de 1.000 bovins ne sont pas la norme
Le projet de méga élevage de 4.000 veaux en Saône-et-Loire braque les projecteurs. Cédric Bourillet explique que le ministère de la Transition écologique ne constate toutefois pas une tendance lourde en la matière.

Grippe aviaire : les élevages du Sud-Ouest vont geler leur production pour éradiquer la maladie

Le Monde
Grippe aviaire : les élevages du Sud-Ouest vont geler leur production pour éradiquer la maladie
Les élevages ne devront pas abattre les animaux qu’ils possèdent déjà mais ne pourront plus accueillir ni canetons ni oisons pendant plusieurs mois.